Archimedia

6 questions fréquentes sur le compte personnel de formation (CPF)

CPF

Le compte personnel de formation est une disposition de la loi qui permet à toute personne de financer des formations diverses pendant toute sa carrière. Bien qu’il devienne de plus en plus connu dernièrement, le CPF reste jusque-là mal exploité par certaines personnes. Cela est notamment dû à un manque de compréhension ou d’informations sur le sujet. Pour mieux saisir les contours de ce dispositif, voici les réponses à six questions courantes sur le CPF.

1. Qu’est-ce que le Compte Personnel de Formation ?

Il ne serait pas avisé de parler du CPF et de son fonctionnement sans définir la notion et les conditions de son apparition. Le Compte Personnel de Formation apparait pour la première fois le 1er janvier 2015 dans le cadre d’une réforme de la formation professionnelle en France. Il se substitue au droit individuel à la formation. Le CPF est le dispositif qui assure le financement des actions de formation en continu dans la carrière d’un travailleur. Il existe en effet de nombreuses formations aujourd’hui qui sont éligibles à ce programme. Il est donc possible de suivre des formations sans débourser le moindre sous à travers le CPF.

2. Qui peut bénéficier de l’aide du Compte Personnel de Formation ?

À partir de 15 ans (âge fixé pour les jeunes en apprentissage), tout citoyen a le droit de bénéficier du CPF s’il est sur le marché de l’emploi. La somme allouée est utilisable dès l’entrée sur le marché du travail jusqu’à la retraite, que vous soyez employé dans le secteur administratif ou dans le privé. Il en est de même pour toutes les personnes en quête d’un emploi ou qui enchainent de petits jobs et ceux au chômage. Le CPF est clôturé dès que le travailleur fait valoir ses droits à la retraite. Il devient inactif aussi lorsque l’intéressé atteint 65 ans. Il existe toutefois des situations particulières dans lesquelles le compte continue d’être actif au-delà de 65 ans. Il s’agit notamment du cas où le travailleur décide de reprendre une activité professionnelle. Il est alors en droit de demander une réouverture de son compte.

3. D’où provient l’argent qui subventionne les formations du CPF ?

Les fonds du CPF proviennent de nombreuses sources. La première structure qui contribue au financement du CPF sont les entreprises et les sociétés. Selon leur taille, elles peuvent participer jusqu’à 2 % de leur masse salariale. Ensuite vient l’OPCA, l’Organisme Paritaire Collecteur Agréé. Cet organisme est celui chargé de collecter les cotisations auprès des entreprises. Pôle Emploi aussi peut financer le CPF dans le cas où la somme disponible ne peut suffire pour se former. Toutefois, il faudra être convaincant pour obtenir un complément de financement de la part de Pôle Emploi. La formation visée devra avoir pour but d’accroitre l’expérience professionnelle et non une simple vocation récréative.

L’État apporte aussi sa participation au financement du CPF. Un budget spécial est réservé pour les personnes en quête d’une formation professionnelle pour obtenir des qualifications particulières. L’OPACIF, organe de collecte des impôts pour le congé individuel de formation, permet également de financer une formation. Celle-ci n’est cependant pas de courte durée ; elle s’étend généralement sur un an. Par ailleurs, le salarié lui-même peut compléter les frais au moment de payer sa formation. Il existe d’autres sources de financement telles que l’Agefigh qui apporte sa contribution pour les personnes handicapées.

4. Quelle est la somme affectée au Compte Personnel de Formation ?

Au départ, les droits à la formation de chaque actif étaient accumulés en heures de travail. Mais la réforme de la formation professionnelle de 2019 a substitué les heures en euros. Ainsi, chaque année, le CPF est crédité de 500 euros avec un plafond de 5000 euros. Cette somme est destinée à ceux qui ont été salariés à temps plein pendant l’année. Elle varie toutefois en fonction du statut des actifs. Par exemple, les personnes moins qualifiées et n’ayant que le niveau CAP/BEP ou inférieurs bénéficient d’une somme allant jusqu’à 800 euros. Il en est de même pour les personnes en situation de handicap. Leur plafond se situe à 8000 euros. Il s’agit là d’un beau budget utilisable pour suivre des formations afin de faire progresser votre carrière.

5. Quelles formations peuvent être suivies grâce au CPF ?

Il existe une multitude de formations qui peuvent être financées par le CPF. Elles permettent notamment de décrocher des certifications, des qualifications ou encore des diplômes d’État. Toutes les formations éligibles au CPF sont consignées dans un catalogue qui ne cesse de s’enrichir au fil des années. Certaines d’entre elles se font en présentiel dans un organisme de formation avec des formateurs qualifiés. Mais les cours en ligne aussi vous permettent de suivre une formation avec succès. Vous pourrez ainsi suivre les cours selon votre disponibilité.

6. Comment ouvrir un Compte Personnel de Formation ?

La création du compte ne prend que peu de temps. Toute la procédure est disponible en ligne afin de faciliter l’accès au compte à tout travailleur. Il suffit de se rendre sur le site officiel du CPF pour s’inscrire. Très peu d’informations vous seront demandées, la plus importante étant votre numéro de sécurité sociale. Il faudra faire particulièrement attention aux nombreux faux sites qui existent. Ces sites malveillants sont utilisés par des pirates pour recueillir les données personnelles afin de détourner l’argent destiné aux formations.

Quitter la version mobile