5 conseils pour prendre soin d’une œuvre d’art

prendre soin d'une œuvre d'art

Vous avez complètement craqué sur cette œuvre d’art et décidé d’y mettre le paquet ? Vous avez donc embarqué pour une aventure pour la vie. Il est clair que vous l’avez choisie pour des raisons propres à vous ; souvent difficile à expliquer rationnellement. Et vous bien raison ! Il vous reste maintenant à savoir comment en prendre soin. Dans cet article, nous allons voir 5 conseils efficaces pour conserver cette œuvre en bon état.

Conseil n°1 : affinez votre connaissance de l’œuvre

Personne ne viendra discuter les causes qui vous ont poussé à choisir cette œuvre plutôt qu’une autre. Le facteur émotionnel est, sans le moindre doute, un argument suffisant. Cependant, cela ne doit pas vous empêcher d’essayer de regrouper les informations nécessaires autour de cette création. Commencez alors par vous renseigner sur le type de l’œuvre. S’agit-il d’une peinture à l’huile, d’une œuvre sur papier ou d’une réalisation photographique ? Ensuite, il convient de s’interroger sur le support qui peut être soit du plexiglas, soit de l’aluminium soit de la toile. Prenez aussi connaissance des matériaux utilisés : l’aquarelle, l’huile, l’acrylique, la peinture acrylique, etc. N’hésitez pas à vous renseigner aussi sur l’âge de la composition et sur son auteur. Ces informations vous seront d’une utilité certaine pour identifier les besoins de l’œuvre en termes de précautions à prendre et de gestes à appliquer afin de lui assurer une plus grande pérennité.

Conseil n°2 : optez pour les gestes de protection adéquats

Avant de chercher ce qu’il faut faire pour redonner à l’œuvre son éclat initial une fois que le temps l’aurait abîmé, il convient de connaitre les gestes préventifs qui la protègeront de cette usure. Ajoutez alors un dos protecteur à l’arrière du tableau pastel pour le protéger des risques comme les variations de températures, l’humidité et les chocs accidentels. Intéressons-nous aux réalisations sur papier pour lesquelles les manipulations représentent un danger. Limitez alors le toucher mais si nécessaire, portez des gants fabriqués avec du latex ou du coton. Par ailleurs, il va sans dire que vous devez ne pas exposer l’œuvre d’art à l’eau, la nourriture et le tabac et toutes les autres menaces. Pour cela, utilisez un passe-partout pour empêcher l’usure tout au long des années à venir. Notez qu’un pastel par exemple doit être conservé dans le sens horizontale pour rester intact sur le long terme.

Conseil n°3 : trouvez le bon endroit

On ne choisit pas l’endroit où placer une œuvre d’art de manière aléatoire. Il fait se fier à certains critères autres que vos préférences personnelles. Les premiers éléments à éviter à proximité de la création que vous vous êtes offerts, ce sont le soleil et le radiateur de chauffage. Vernis ou pigments, les gestes de précautions sont pareils. Toute source de chaleur, d’humidité et de lumière excessive constitue une menace à ne pas prendre à la légère. Souvent, les détériorations qui touchent une œuvre artistique sont difficile à rectifier. Essayez donc de faire preuve d’inventivité pour qu’elle soit bien exposée sans pour autant avoir recours aux projecteurs. Par exemple, vous pouvez la placer entre 2 rayons indirects ou faire appel à un dispositif de projection en verre.

Conseil n°4 : réalisez les traitements nécessaires

Une œuvre de décoration réalisée au pinceau, au grattoir ou à la brosse rouleau est susceptible de développer un filtre flou en surface à cause des saletés, de la poussière et des insectes. Si elle est encadrée, vous pouvez utiliser un chiffon sec pour la dépoussiérer. Dans le cas échéant, un coup de balai sans trop appuyer peut lui rendre son éclat et sa fraicheur originelle. En revanche, dès que vous constatez des traces persistantes comme les craquelures, ne faites rien. La moindre manipulation pourrait endommager la création en profondeur de manière irréversible.

Conseil n°5 : identifiez le problème avec précision

L’œuvre que vous chérissez tant peut présenter certains symptômes de détérioration inquiétante dont les plus courants sont l’apparition d’éclats qui s’en détachent, de craquelures manifestes et le constat d’un changement de couleurs. Des problèmes au niveau du châssis peuvent également survenir comme une déformation potentielle. Il y a également la possibilité que cela survienne pour une œuvre sur papier où les couleurs finissent par s’estomper de manière difficile à expliquer. Nous vous conseillons alors, dès que vous prenez conscience de ces signes d’altération de réagir le plus rapidement possible. De cette manière, vous ne risquerez pas de voir la valeur de votre œuvre décroître.