Bien choisir sa pointure : les astuces pour un confort optimal en randonnée

chaussures de randonnée

Publié le : 10 octobre 20237 mins de lecture

Surtout, ne choisissez pas votre pointure au hasard lorsque vous devez partir en randonnée. Sinon, vous allez forcément avoir mal aux pieds. Au fur et à mesure de votre longue balade, vous augmentez le risque de blessures ou de vous retrouver avec des ampoules, car les chaussures sont inadaptées. Pour éviter cette situation, nous vous donnons les conseils indispensables pour déterminer la pointure de chaussures adaptée à votre pied.

Le choix de la bonne pointure

Sans surprise, vous constaterez de nombreuses disparités entre les marques de chaussures de randonnée. De ce fait, les tailles ne sont pas équivalentes et vous pourriez avoir un décalage entre votre pointure habituelle et la réalité de vos chaussures. De préférence, essayez directement les modèles dans une boutique physique ou privilégiez un site Internet qui vous permet de renvoyer gratuitement les chaussures qui ne sont pas à votre taille. Pour éviter de vous retrouver avec un équipement inadapté, prenez toujours une taille de plus que votre pied le plus fort pour un modèle rigide, c’est-à-dire lorsque vous pratiquez l’alpinisme ou de grandes randonnées. Commencez par vous mettre debout en conservant votre chaussure ouverte, sans oublier d’enfiler une paire de chaussettes. Faites glisser votre pied à l’extrémité de la chaussure et dans cette position, vous devriez avoir un espace suffisant pour glisser un doigt à l’arrière. Une fois la chaussure nouée, le talon ne doit pas complètement se relever lorsque vous marchez. Des précautions s’imposent également pour des chaussures plus fines, c’est-à-dire appartenant à la catégorie « mid ». Il n’est pas rare d’observer une demi-pointure de moins que les grosses chaussures adaptées pour la randonnée. Vous devez donc avoir suffisamment d’espace pour maintenir une foulée confortable, sans pour autant avoir une sensation de flottement.

L’importance du chaussant

Dans une position idéale, le chaussant doit vous accompagner dans le mouvement du pied, tout en vous assurant un excellent maintien. Autrefois, les marques étaient davantage typées, ce qui n’est pas le cas sur le marché actuellement, car vous trouvez des modèles un peu plus généralistes s’adaptant à la forme de votre pied. Si vous aimez les marques italiennes, le chaussant demeure généralement plus étroit que les marques allemandes. C’est-à-dire des largeurs métatarse allant de 96 cm à 102 cm. Pour des chaussures germaniques, les largeurs métatarse s’établissent entre 100 cm et 106 cm. De plus, certains modèles conviendront parfaitement pour les randonneurs avec les pieds larges. Le plus simple reste de vous inspirer des modèles existants et nous vous invitons à vous rendre sur le site i-run.fr pour vous faire votre première opinion. Avant de faire votre sélection, n’oubliez pas que vos orteils doivent conserver une certaine mobilité afin de respirer et éviter l’apparition des ampoules. Au niveau de votre talon, il se soulève à peine au moment du déroulé de votre pied. Lorsque ces conditions ne sont pas remplies, vous n’avez pas choisi une chaussure adaptée à votre taille. Vigilance également sur le long terme, car vous pourriez avoir une première approche positive, mais pour confirmer votre ressenti, la première randonnée vous rendra le verdict. Vous êtes dans des conditions réelles, vous marchez pendant de nombreuses heures avec des équipements et des pentes diverses.

La bonne méthodologie pour mesurer le pied le plus long

Pour investir dans la bonne paire de chaussures, nous vous conseillons de mesurer votre pied le plus long. Une recommandation à suivre lorsque vous avez prévu des loisirs en plein aire en Pyrénées-Orientales ou bien de vous lancer dans une longue randonnée en Bretagne. Dans un premier temps, vous prenez une grande feuille de papier, une règle graduée, un mètre et un crayon. Vous positionnez la feuille de papier au sol, le long d’un mur. Pour éviter le moindre mouvement de celle-ci, vous pouvez également la scotcher. Mettez-vous pieds nus et collez votre talon contre le mur. Ensuite, vous réalisez un marquage à l’extrémité de votre gros orteil et vous n’avez plus qu’à mesurer la distance entre l’extrémité de la feuille et le marquage précédemment réalisé. Grâce à cette intervention, vous connaissez avec précision la longueur de votre pied. Faites scrupuleusement cette manipulation pour votre pied droit et ensuite vous faites exactement la même chose pour votre pied gauche. Cependant, vous ne retenez que la mesure la plus longue. Ne soyez pas surpris si vous constatez un écart de plusieurs millimètres entre le côté droit et le côté gauche. Mais pour être certain de ne pas être dans l’erreur, recommencez une nouvelle fois la prise de mesures.

La largeur est tout aussi importante que la longueur

Ne vous attardez pas uniquement sur la longueur des chaussures, car la largeur est un autre critère d’une grande importance. En effet, certains modèles pour la marche sont adaptés à des pieds larges alors que d’autres sont plus spécifiques pour les personnes avec les pieds fins. Gardez également à l’esprit qu’un ajustement demeure toujours possible en adaptant le serrage et le laçage. Mais avec un modèle trop large, vous manquez de stabilité sur vos appuis et les sensations ne sont pas bonnes. Même cas de figure pour des chaussures trop étroites, car le manque d’inconfort va rapidement se faire sentir. Pour déterminer la bonne largeur, enfilez vos chaussures et mettez-vous debout pour réaliser quelques pas. Vous ne devez jamais sentir une sensation de flottement ou être à l’étroit, sous peine de regretter le modèle sélectionné. En suivant nos précieux conseils, choisir une chaussure de randonnée deviendra beaucoup plus simple. En cas d’erreur, demandez le remboursement de votre achat pour porter votre dévolu sur un modèle plus adapté.

Plan du site