Comment prendre soin des fenêtres et éviter les courants d’air?

Il est rare que quelqu’un ne le sache pas : l’air qui peut facilement entrer par les minuscules fissures parfois présentes dans les fenêtres, peut facilement changer la température des pièces les rendant plus froides en hiver ou plus chaudes en été : Il s’agit des courants d’air désagréables, des désagréments réels et propres qui devraient toujours être éliminés de manière adéquate ; il ne s’agit pas seulement d’éviter un gaspillage constant de chaleur (ou d’air froid pendant la saison chaude), mais il est bon de les combattre aussi pour ne pas risquer de maladies gênantes générées par des courants d’air minuscules mais nuisibles. En outre, les courants d’air dans les fenêtres sont souvent responsables de la condensation sur les surfaces des fenêtres, ce qui peut entraîner un jaunissement et la formation de moisissures.

Pourquoi des courants d’air se forment-ils dans les fenêtres ?

Les raisons peuvent être différentes. Ils sont généralement présents dans les vieilles fenêtres et portes usées par le passage des années et les intempéries, mais dans certains cas, les courants d’air dans les fenêtres sont dus à une mauvaise conception ou à une mauvaise posture : à cet égard, par exemple, il est bon de rappeler que très souvent, on utilise un seul appui de fenêtre qui, étant en contact direct avec l’extérieur, peut malheureusement générer des dispersions. Il est également essentiel d’installer les différentes fenêtres et portes avec soin et attention, faute de quoi les performances garanties (étanchéité à l’air et isolation thermique) pourraient ne pas être au rendez-vous ! Le moment est venu d’éliminer les courants d’air dans les fenêtres !

Comment éliminer les courants d’air dans les fenêtres ?

La réponse peut sembler assez évidente, mais il faut dire que lorsque les fenêtres et les portes sont trop vieilles, elles doivent toujours être remplacées, en profitant des incitations prévues par la loi ; si elles sont neuves, il faut corriger les éventuelles mauvaises poses et vérifier qu’il n’y a pas de défaut de fabrication. Pour ce faire, si vous n’êtes pas un expert, vous devrez contacter un professionnel. Il est toutefois possible de trouver quelques remèdes pratiques de bricolage, certainement pas résolus mais utiles pour obtenir un plus grand confort à la maison : tout d’abord, commencez à dégraisser les vieilles fenêtres avec un bon solvant versé sur un chiffon ; s’il y a des incrustations dues à de vieilles couches de peinture, enlevez-les en laissant les surfaces bien lisses.

Si nécessaire, remplissez les veines ou les trous avec du silicone, en suivant attentivement les instructions sur l’emballage. Si nécessaire, procurez-vous des bandes autocollantes spéciales et bon marché (ajustables à volonté) en caoutchouc mousse ou en néoprène à appliquer le long de la feuillure de la fenêtre pour “boucher” les petites fissures gênantes. Vous pouvez également profiter des jolies “saucisses” en polystyrène ou en sable à placer sur les rebords des fenêtres : elles sont plutôt efficaces mais pas toujours pratiques, car elles peuvent facilement se déplacer.

La solution la plus efficace sera certainement de changer de fenêtres pour des huisseries dernière génération avec des performances thermiques optimales.