Le mythe et la légende d’Ariane

Parmi les nombreux mythes qui nous ont été transmis par la Grèce antique, le mythe d’Ariane est l’un des plus fascinants. Étroitement lié à la figure du Minotaure, le mythe est intimement lié à “l’histoire” d’autres figures mythologiques qui ont peuplé la littérature grecque. Parmi eux : Dédale et son fils Icare, Minos, Thésée, le dieu Poséidon. Lisons ci-dessous ce que raconte la légende.

Minos et le Minotaure

Tout a commencé lorsque le roi de Crète, Minos, a demandé au dieu de la mer, Poséidon, un taureau qu’il allait sacrifier en son honneur.

Poséidon accepta et fit sortir des flots un splendide spécimen de taureau blanc, si beau que le roi, au lieu de le sacrifier, décida de le garder comme taureau d’équitation pour son troupeau.

Poséidon, pour punir Minos de sa désobéissance, fit tomber sa femme Pasifae amoureuse du taureau.

La femme, en fait, a perdu la tête à cause de ce bel animal et ne voulait rien d’autre que de s’accoupler avec lui.

De leur union est né Astério, une créature moitié homme et moitié taureau : le Minotaure.

Le labyrinthe et le meurtre d’Androgeo

Le Minotaure étant très féroce et effrayant pour quiconque le voyait, Minos le fit enfermer dans le labyrinthe de Cnossos, construit par Dédale, si complexe avec ses couloirs, ses portes, ses fausses entrées, qu’une fois à l’intérieur, personne ne pouvait en sortir.

Le féroce Minotaure ne se nourrissait que de chair humaine.

Le fils de Minos, Androgeo, célèbre pour ses excellentes aptitudes athlétiques, se rendit à Athènes pour participer aux jeux de gymnastique et fut tué par les jeunes Athéniens.

Ariane et Thésée

Lassé de cette arrogance atroce, le jeune et intrépide Thésée, fils d’Égée, roi d’Athènes, décida d’aller lui-même au palais de Cnossos pour tuer le Minotaure.

Sa flotte met les voiles pour la Crète, hissant des drapeaux noirs, en accord avec la gravité de l’action que le jeune homme s’apprête à accomplir, mais il promet à son vieux père qu’à son retour, s’il gagne, il hissera les voiles blanches, en signe de triomphe.

Le fil d’Ariane

À la cour de Minos, où Thésée est reçu, il rencontre la jeune Ariane, fille du roi de Crète Minos et de Pasifae.

La belle jeune fille a eu le coup de foudre pour Thésée, à tel point que, par amour, elle a trahi son demi-frère Minotaure, a donné à Thésée une pelote de laine que celui-ci, à l’entrée du labyrinthe, a commencé à démêler jusqu’à ce que, à travers des tunnels, des halls, des couloirs, elle rencontre le féroce Minotaure.

Après une lutte acharnée, elle a réussi à le tuer en lui brisant le cou.

A ce stade, en rembobinant progressivement le fil qui l’avait attaché à Ariane, il a pu facilement trouver la sortie du labyrinthe.

Les deux jeunes hommes s’embarquent sur leurs navires pour Athènes.

L’abandon d’Ariane

Pendant le voyage, les deux amants ont consommé l’amour et, de leur union, est né Démophon, futur roi d’Athènes.

Selon une version du mythe d’Ariane, lorsqu’il est arrivé sur l’île de Naxos, également appelée Dia, Thésée a fait un rêve dans lequel Dionysos lui ordonnait de quitter Ariane parce qu’il la voulait pour lui. Thésée, lorsqu’il se réveilla, se sentit obligé de réaliser le souhait du dieu et, bien qu’à contrecœur, partit avec sa flotte, laissant Ariane encore endormie sur l’île. Dionysos a emmené la jeune fille au Mont Drios la même nuit.

Une autre version raconte qu’Ariane, lorsqu’elle est arrivée à Athènes, était sûre de se marier, mais Thésée n’avait pas l’intention de prendre femme, alors elle a débarqué à Naxos sous prétexte de faire des provisions de nourriture, et pendant que la jeune fille dormait, elle est partie avec sa flotte et l’a abandonnée sur l’île.

Lorsqu’elle se réveilla, Ariane, ne retrouvant plus son bien-aimé, pleura désespérément jusqu’à ce que ses cris soient entendus par Dionysos qui, pour la consoler, la prit en mariage.

Comme cadeau de mariage, il lui a offert un diadème forgé par le dieu du feu, Hephaestus. On dit que du diadème doré, lancé dans le ciel, est née la constellation de la couronne boréale.

De la passion entre Dionysos et Ariane sont nés les fils Toante, Stafilo, Enopione.

Le retour de Thésée

Entre-temps, Thésée, éprouvé par tous les événements qu’il a vécus, a oublié de changer les voiles sur le chemin du retour. Quand son père, le roi de la mer Égée, a vu les voiles noires de loin, il a cru que son fils avait été tué.

Alors, en désespoir de cause, il a préféré la mort, se laissant tomber dans la mer. Depuis lors, la zone marine est appelée la mer Égée.

Le mythe d’Ariane

La mythologie nous présente la figure d’Ariane comme une femme intelligente et rusée. Elle propose et suggère à Thésée la ruse pour sortir du labyrinthe, le proverbial “Fil d’Ariane”. C’est une femme courageuse et déterminée qui, par amour, n’hésite pas à abandonner sa famille et sa patrie. Au contraire, elle est prête à aller vivre à Athènes, la ville ennemie de Crète. Et pourtant, malgré son courage et sa détermination, elle a été victime de la trahison de Thésée.

Cependant, le destin a été généreux avec elle : sauvée par le dieu Dionysos, qui l’a prise pour épouse, le dieu lui a donné un diadème qui, transformé en constellation, brillera éternellement dans le ciel.

La figure d’Ariane a inspiré de nombreux artistes, peintres, poètes, musiciens célèbres, qui avec leurs œuvres ont voulu valoriser cette femme.