Objectifs et principes des injections de Botox

injections de Botox

Parmi les produits les plus régulièrement utilisés en médecine esthétique figure le botox. Depuis plus de vingt ans maintenant, le recours à l’injection de toxine botulique semble être habituel et même régulier pour certaines personnes. À quoi sert ce produit ? Quels en sont les principaux effets ? Dans quelles circonstances est-il recommandé ? Vous saurez tout en prenant connaissance des informations ci-dessous.

Quelles sont les indications de ce produit ?

L’injection de botox a pour objectif d’atténuer les effets des rides et ridules lorsque la peau est au repos. Il a aussi un effet sur les rides d’expression liées aux mouvements musculaires. En agissant sur le tonus, il ralentit le vieillissement naturel du visage et peut également, dans certaines conditions, corriger une asymétrie esthétique. La toxine botulique agit donc uniquement sur le muscle. Son mécanisme d’action est très simple. Elle va bloquer la production de l’acétylcholine au niveau de la jonction neuromusculaire. Il s’agit d’un neurotransmetteur responsable des contractions musculaires atténuant l’éclat du visage. Injecté localement (rides, sourcils, cou et bouche) et précisément par un spécialiste, ce produit va donc permettre le relâchement musculaire.

La toxine botulique dispose ainsi de propriétés intéressantes sur le plan médical permettant d’apporter un bien-être potentiel au patient. Les intérêts pour ce dernier sont avant tout esthétiques. Il permet de réduire les “outrages” provoqués par le temps qui passe et visibles sur le visage. Le patient pourra donc faire traiter les principales rides d’expressions situées sur l’ensemble de son visage. Le produit peut aussi changer l’expression d’un visage et lui redonner une nouvelle jeunesse en rehaussant les sourcils, en modifiant le sourire ou en remontant les commissures labiales de la bouche. Enfin, la toxine botulique est également recommandée pour le traitement des cordes platysmales (contractions musculaires localisées au niveau du cou).

Vous figurez parmi les cas que nous venons de citer et un tel produit pourrait vous intéresser ? Alors cliquez ici pour plus d’infos ! Vous y trouverez l’avis d’un professionnel de la médecine esthétique concernant ce sujet.

Une consultation médicale obligatoire

Avant toute injection de botox au visage, la loi impose une rencontre entre le praticien et le patient. Au cours de cet échange, le premier va commencer par s’assurer que le patient ne présente pas des contre-indications pour ce genre de traitement. En effet, le produit ne doit pas être injecté à des femmes enceintes ou allaitantes, à des personnes concernées par des troubles de la coagulation et à des malades atteints de myasthénie ou du syndrome de Lambert- Eaton. Il ne faut pas non plus associer la toxine botulique à certaines substances médicamenteuses comme les anticoagulants ou les anti-rhumatismaux. Enfin, dans des cas très rares, certains patients peuvent éventuellement souffrir d’une hypersensibilité au produit lui-même.

Passées ces nécessaires vérifications, le médecin estime le niveau de gêne ressenti par le patient. Il lui demandera également ses attentes et espérances. Le praticien procède ensuite à un examen clinique du visage (au repos et en mouvement). Cette analyse minutieuse reste la seule garantie d’établir un traitement adapté aux spécificités de chaque patient. Enfin, le spécialiste va faire part de ses observations et des corrections envisageables par le traitement. Il présentera également les éventuels risques (complications locales au niveau de la zone d’injection ou plus générales comme les réactions allergiques, les vertiges, les nausées ou le syndrome grippal) liés à ce type d’intervention et les recommandations à suivre avant l’injection (arrêt des médicaments, démaquillage, application d’une crème spéciale).

Comment se déroulent les injections ?

Comme tout intervention digne de ce nom, une séance d’injection de botox se déroule toujours au sein d’un cabinet médical. Celui doit disposer en effet du matériel nécessaire pour prévenir et traiter au plus vite toute complication potentielle. La grande majorité des praticiens opère de la même manière. Ils commencent par prendre plusieurs photos du visage du patient (au repos et avec une contraction musculaire forcée). À partir de cette observation, ils tracent ensuite avec un crayon dermographique plusieurs points sur la peau. Ces derniers représentent les localisations des muscles traités et les points d’injections de la toxine botulique.

Ces points vont être préalablement désinfectés à l’aide d’un puissant antiseptique, avant de recevoir le produit. Pour tous ceux et celles qui craignent plus que tout les injections, soyez rassurés ! Ce genre de traitement nécessite une aiguille très fine et aucune douleur particulière n’est ressentie.

Et après ?

Après l’injection, l’action du produit n’est pas immédiate. Il vous faudra en effet patienter durant quelques jours. Attention, cela peut varier en fonction des individus. Dans la plupart des cas, les professionnels considèrent que la phase d’action de la toxine botulique dure une dizaine de jours. Passé ce délai, il devient nécessaire de prendre rendez-vous avec le praticien pour évaluer ensemble les premiers effets sur votre visage. En cas de besoin, une éventuelle injection de complément pourra être réalisée à cette occasion. Les résultats observés sur les nombreux patients traités par la toxine botulique démontrent une durabilité des effets sur le visage comprise entre trois et six mois. Les spécialistes recommandent fortement de respecter au minimum ce délai avant de pratiquer de nouvelles injections. Dans le cas contraire, on observe en effet l’apparition de résistances au produit.

Vous devrez éviter de vous allonger durant quelques heures après l’injection. Quelques effets indésirables secondaires peuvent également se déclarer à ce moment. Il s’agit généralement d’ecchymoses (bleus), d’œdèmes, de rougeurs sur la peau ou encore de maux de tête. Dans la très large majorité des cas, ce ne sont que des réactions de votre corps face à l’action de la toxine botulique. Si ces symptômes devaient durer au-delà de quelques jours ou s’intensifier rapidement, vous devrez alors contacter au plus vite le médecin ayant réalisé l’injection.