Tremblement de terre : quelles aides pour une reconstruction privée ?

Depuis le 30 mars 2017, les citoyens qui possèdent des bâtiments ayant subi des dommages après le tremblement de terre d’août dernier peuvent demander des subventions de l’État.

Il s’agit donc du début de la phase opérationnelle pour le paiement des aides prévues par le décret n° 189 de 2016.

Pour quels dommages il est possible de demander des contributions pour la reconstruction après le tremblement de terre

Il est actuellement possible de demander un financement dans les cas suivants :

En fait, il est nécessaire de respecter pas à pas l’ensemble du processus bureaucratique, défini dans ce cas par les ordonnances.

Toutefois, pour les dommages graves aux habitations, l’ordonnance correspondante est encore en cours d’élaboration.

Comment demander des contributions pour la reconstruction privée après le tremblement de terre

Pour obtenir un financement, les citoyens concernés doivent s’appuyer sur un professionnel qualifié (architecte, ingénieur, géomètre), qui certifie les travaux à réaliser et complète la demande.

En effet, par l’intermédiaire du professionnel, le titulaire de la demande doit présenter la demande en même temps :

En particulier, pour la réparation des bâtiments résidentiels, il sera nécessaire de présenter un avis de début de travaux dans lequel ils sont indiqués :

Ils doivent être joints à la communication :

Le technicien devra affirmer le lien de cause à effet entre les dommages causés au bâtiment et le tremblement de terre de l’été dernier.

Avec cette demande, accompagnée de la demande de financement, la municipalité est informée du début des travaux (si ceux-ci n’ont pas encore été effectués). Dans la pratique, un Cila ou un Scia est présenté.

Le bureau spécial répondra à la question par l’attribution ou le refus de contributions. En cas de résultat positif, il en informera les instituts de crédit.

Au fur et à mesure de l’avancement des travaux, ou lorsque les travaux sont terminés, l’ayant droit devra présenter une nouvelle demande afin de recevoir la contribution et, à ce moment-là, le Bureau spécial donnera mandat aux Instituts de crédit pour effectuer les paiements.

Le rôle du technicien pour la reconstruction privée après le tremblement de terre

Le technicien chargé de présenter la demande doit être inscrit au registre de son association professionnelle et sur la liste spéciale établie par le gouvernement pour la reconstruction après le tremblement de terre.

Le professionnel doit être muni d’une signature numérique, car les candidatures doivent être soumises par l’intermédiaire de la plateforme MUDE, mise en place par la région du Piémont et déjà utilisée pour la reconstruction de l’Émilie-Romagne après le tremblement de terre de 2012.

L’acronyme MUDE signifie “Single Digital Building Model” et le portail est officiellement utilisé au Piémont pour la transmission télématique de toutes les pratiques de construction.

Avec l’activation du MUDE pour la soumission des demandes, deux guides ont été publiés, qui aident le professionnel à la fois à envoyer et à remplir les demandes et à suivre toute la procédure nécessaire pour la demande :

Pour pouvoir exercer cette activité, les professionnels doivent ouvrir un compte courant dédié, pour la traçabilité des paiements. Pour ceux-ci, ils doivent ensuite se référer à la Coupe, ou Code de projet unique, attribué à chaque projet approuvé.

En outre, la mission ne peut être acceptée que par la signature d’un contrat établi selon un formulaire type approuvé à cet effet.