Comment réduire sa consommation énergétique ?

consommation énergétique

Publié le : 03 juillet 20204 mins de lecture

Pour réduire sa consommation énergétique et alléger les factures qui en découlent, il existe différents méthodes plus ou moins efficaces. Améliorer l’isolation thermique de la maison est sans doute la meilleure et la plus courante, puisqu’elle permet, chaque année, d’importantes économies de chauffage.

L’importance de l’isolation thermique

Le chauffage représente une part majeure dans le budget énergétique des ménages français, puisque ces derniers y consacrent, en moyenne, quelques 1600 euros annuels. Il s’agit d’une somme très importante, que beaucoup peinent à payer. Elle pourrait pourtant être significativement réduite grâce à une isolation thermique performante. En effet, sans une isolation convenable, une maison laisse échapper la majeure partie de la chaleur issue de ses appareils de chauffage vers l’extérieur : 10 % au travers du plancher, 20 % par les murs et 20 % à nouveau via les fenêtres. Mais les pertes viennent surtout des combles qui peuvent, dans les pires cas, laisser échapper jusqu’à 35 % de la chaleur totale du foyer, entraînant une importante surconsommation énergétique pour maintenir une température suffisante dans la maison. Une isolation de bonne qualité pourrait changer cela et permettrait d’économiser jusqu’à 500 euros par an, de quoi alléger les budgets, mais également de quoi rentabiliser rapidement les travaux d’isolation, surtout pour les ménages ayant bénéficié d’aides financières de l’État. Des professionnels tels que renovetmoi.fr/ peuvent vous conseiller au sujet de l’isolation thermique et vous aider dans vos projets de travaux de rénovation.

À découvrir également : Que faut-il savoir sur les systèmes de contrôle de la charge électrique ?

Traiter les combles en priorité

Comme nous l’avons dit, l’isolation des combles est toujours une priorité lors de l’isolation de la maison, compte tenu de son importance dans la réduction des déperditions de chaleur. Il est donc important de faire appel à un spécialiste de la rénovation thermique qui saura, grâce à son expérience, comment isoler des combles correctement, ainsi que la méthode d’isolation la plus adaptée à votre habitation, à ses caractéristiques et aux conditions météorologiques de votre lieu de vie, le taux d’humidité notamment. Un spécialiste offrira les meilleurs armes à votre isolation en optant pour un matériau isolant tel que la laine minérale, la mousse phénolique, le liège ou la ouate de cellulose, en rouleaux, en panneaux rigides, en mousse à pulvériser ou encore en granulés à répandre. Il choisira également le pare-vapeur le plus efficace et garantira donc à votre maison une protection optimale contre les fuites de chaleur et les problèmes d’humidité, grâce à laquelle aucune surconsommation de chauffage ne sera plus nécessaire.

Dans le même thème : Les aménagements possibles pour rendre sa maison plus verte et plus écologique

Financer les travaux grâce aux aides

Isoler les combles ou les murs de sa maison représente un investissement, mais celui-ci n’est pas aussi élevé que ce que l’on pourrait penser à première vue. Il est parfois rentabilisé en quelques années seulement, mais peut surtout être grandement facilité par les diverses aides financières distribuées par l’État pour faciliter les travaux de rénovation thermique des particuliers, dans le cadre de la loi de Transition Énergétique pour une Croissance Verte. Sous certaines conditions de revenus et selon la nature de votre habitation, il est en effet possible de faire isoler ses combles gratuitement par un professionnel de l’isolation agréé par l’État. Autrement, des aides partielles, mais tout de même conséquentes, peuvent couvrir jusqu’à 50 % de vos frais de travaux. On peut citer, par exemple, les subventions de l’Agence Nationale pour l’Habitat (ANAH), ou le crédit d’impôt, à l’aide duquel vous déduirez 30 % du coût des travaux de votre déclaration de revenus. Un prêt à taux zéro peut aussi vous permettre d’emprunter 30 000 euros sur 15 ans, et d’envisager les travaux plus simplement. Enfin, il est possible de faire baisser la TVA du coût de vos travaux en la faisant passer de 10 à 5,5 %. Veillez à vous renseigner sur les aides auxquelles vous pouvez prétendre avant toute démarche.

Plan du site