La chaleur de l’été : comment y faire face ?

Publié le : 02 octobre 20204 mins de lecture

Quand le thermomètre grimpe, l’organisme doit s’adapter. Voici des recommandations pour faire face à la chaleur, et même en tirer quelques bénéfices surtout en période de canicule.

Les bons gestes pour faire face à la chaleur de l’été

En été, la pression a tendance à baisser, mais pour les personnes âgées le contraire peut se produire. Le risque d’une baisse de pression en été est tout à fait habituel et concerne la population âgée de 70 ans, mais il ne faut pas sous-estimer le cas de nombreuses personnes âgées auxquelles le contraire arrive en raison d’une plus grande rigidité des vaisseaux sanguins. Vertiges, étourdissements, bourdonnements d’oreilles, faiblesse ou difficultés de concentration sont parmi les symptômes les plus évidents. Méfiez-vous donc des bonnes pratiques et des signaux qui peuvent vous alarmer par rapport aux valeurs normales, c’est-à-dire entre 135-120 et 85-80. Tout d’abord, gardez un œil sur votre propre pression ou celle des personnes âgées ou handicapées qui nous sont confiées. Pour vous aider d’être toujours informé la carte de vigilance de Météo France actualisée deux fois par jour, permet d’être averti en amont des pics de chaleur.

La santé ne va pas en vacances, alors, surtout s’il y a un problème d’hypertension ou d’instabilité de la pression, imposez un contrôle presque quotidien. Aujourd’hui, vous disposez de manomètres fiables, faciles à utiliser et abordables. Traditionnel ou électronique, au bras ou au poignet, un compteur peut désormais être utilisé facilement sur lui-même en automesure et se transporte aisément sur la route. La bonne pratique par excellence pour le contrôle de la pression artérielle, encore plus en été, est la consommation d’alcool. Il est bon de le rappeler à tout le monde, mais surtout aux personnes âgées qui n’ont souvent pas envie de boire et à celles qui séjournent dans des chambres climatisées. La moyenne de 1,5 à 2 litres d’eau par jour soit l’équivalent de 6 à 9 verres est vraiment le minimum nécessaire et plus encore en été où le risque de déshydratation peut provoquer une baisse de pression.

Il faut s’hydrater davantage en cas de canicule et boire de l’eau régulièrement pour compenser ce que vous avez perdu en transpirant, mais aussi de prendre avec votre régime alimentaire ou de compléter la quantité de vitamines et de minéraux que vous disposez avec la sueur, la fatigue. Pas de sport en période de canicule parce que c’est pas bien pour votre corps. Les céréales, mais surtout les fruits et légumes consommés crus sont indispensables à tout âge. Le magnésium et le potassium, contenus en quantité dans les fruits secs, les abricots secs, les haricots et les raisins également séchés et pratiques à emporter sont les principaux alliés

En plus d’une alimentation équilibrée et adaptée à la saison chaude, vous pouvez également ajouter de petites astuces faciles qui vous aiderez en cas de faible pression, comme la consommation de réglisse après le déjeuner ou comme en-cas, la consommation de pamplemousse, de café et de sel, la pincée supplémentaire utile pour augmenter la pression sans endommager vos artères. Eau et sucre, lever les jambes, et éventuellement de la glace pour faire baisser la température du corps. En cas d’évanouissement.

Plan du site