Les X principales étapes de la rénovation d’une maison

rénovation d'une maison

Le climat, l’usure, la pollution et les autres aléas peuvent provoquer la ruine d’une construction. Les propriétaires et les occupants doivent prévoir des travaux de rénovation de façon régulière pour éviter une trop importante dégradation de la maison. Toutefois, une réhabilitation est un projet réfléchi qui se prépare. Que la rénovation soit totale, soit partielle, une étude et une planification des travaux à faire sont indispensables. Quelle que soit son envergure, une réhabilitation passe par plusieurs étapes dont le déroulement suit un ordre précis. Cette manière de procéder garantit une bonne organisation. Le côté technique des travaux nécessite l’avis et l’intervention d’un professionnel qui possède les savoir-faire, les compétences et les expériences dans ce domaine.

Les préalables

Certaines personnes prévoient d’effectuer elles-mêmes les travaux de rénovation de leur maison. Cette remise en état peut être réalisée par les propriétaires et les occupants des lieux, mais les domaines qui requièrent un savoir-faire en particulier peuvent nécessiter l’aide d’un professionnel comme un architecte. L’intervention de ce dernier est impérative pour toute construction dont la surface totale de plancher va au-delà de 150 m².

Dans le cas où la réhabilitation serait confiée à une équipe de professionnels, l’entreprise sélectionnée doit faire une visite sur place pour évaluer les travaux à réaliser, puis établir un devis gratuit. Cette estimation est essentielle dans la mesure où elle permet de définir le budget prévisionnel. Tous les détails doivent être transmis à l’équipe qui effectue la visite et qui traite le projet pour que le devis cadre bien dans la réalité et pour minimiser les imprévus. Le porteur de projet peut demander à plusieurs artisans d’effectuer cette évaluation pour pouvoir comparer les offres et choisir celle qui lui conviendrait.

Les démarches administratives

La réalisation de certaines démarches administratives est nécessaire selon le type de rénovation à faire.

Les petits travaux, comme la pose de parquet ou la peinture, ne nécessitent pas un accord en particulier. En cas de doute, l’intéressé doit se renseigner auprès de la mairie pour savoir si la réhabilitation prévue requiert une autorisation ou non. Normalement, la nécessité d’une déclaration préalable ou d’un permis de construire est basée sur le type de travaux envisagés et sur la superficie concernée. Certains professionnels incluent la réalisation de ces démarches dans leurs prestations, libérant ainsi les propriétaires de ces procédures.

Particulièrement pour les appartements, l’intéressé doit se référer aux règlements qui régissent la copropriété. Les voisins doivent être avisés du projet et des possibilités de nuisance. Le respect du silence à partir de 22 heures jusqu’à 7 heures est également à observer, aucune intervention ne doit avoir lieu pendant cette période.

Les gros œuvres

Dans le cas où la rénovation toucherait les structures comme les menuiseries extérieures, le système d’assainissement, la charpente, les façades et les fondations, ces gros œuvres doivent être effectués en priorité.

  1. La démolition est la première étape de rénovation des gros œuvres. Les professionnels doivent commencer par délimiter les zones pour être en mesure d’établir un périmètre de sécurité. Une fois cette étape terminée, ils doivent détruire les cloisons qui doivent être enlevées ou refaites. Néanmoins, certains montants doivent rester intacts lorsque aucun mur porteur ne soutient le haut, sinon cette paroi risque de s’effondrer bien avant. En cas de réfection du plafond, la démolition vient après celle des cloisons.
  2. Les déchets accumulés lors de la démolition doivent être évacués. Les professionnels connaissent les diverses procédures y afférentes, notamment les règles à respecter que le service urbanisme impose. Dans le cas où l’acheminement des déchets requerrait des infrastructures importantes, comme les goulottes d’extraction et les bennes, l’obtention d’une AOT (autorisation d’occupation temporaire du domaine public) est obligatoire.
  3. La création de nouvelles pièces ou la réfection de l’intérieur par le biais du cloisonnement constitue l’étape suivante. Naturellement, l’installation de l’isolation thermique est à coupler avec ces travaux. Tous les murs qui donnent directement vers l’extérieur doivent être isolés. La création du passage de la tuyauterie et des gaines pour les câbles a lieu entre le montage des rails et de l’isolant.

Les travaux de second œuvre

La majorité des travaux de rénovation concerne le second œuvre :

  • la plomberie, le chauffage et l’électricité ;
  • le remplacement des huisseries et des fenêtres ;
  • la peinture de l’intérieur, à savoir le plafond et les murs ;
  • les revêtements du sol ;
  • l’installation du dressing, de la salle de bains et de la cuisine.

Lors de la rénovation du chauffage, de l’électricité et de la plomberie, le recours au service d’une entreprise générale du bâtiment est conseillé pour que les artisans puissent se coordonner entre eux et que les travaux se déroulent sans encombre. Trouver les bonnes adresses à Bruxelles et dans les autres localités, comme bruxelles-services.be, n’est pas bien compliqué puisqu’il suffit de lancer les recherches pour obtenir toute une liste de professionnels opérant dans ce domaine.

Les huisseries et les fenêtres sont à poser tout de suite après l’isolation des parois murales et les travaux de cloisonnement.

La peinture se déroule en deux étapes, à savoir la sous-couche et la finition.

Une fois les travaux susmentionnés terminés, les revêtements de sol peuvent être mis en place. Dans le cas où un ragréage serait nécessaire, cette phase de correction des défauts doit s’effectuer la peinture. Ces spécialistes, qu’ils soient des poseurs de béton ciré et de parquets, des carreleurs ou autres, doivent intervenir sur une surface sèche et propre.

Les structures comme le dressing, la salle de bain et la cuisine sont à mettre en place en dernier lieu.

La finition

La finition concerne la décoration et les divers embellissements. Tout dépend du rendu souhaité par le propriétaire, ces travaux sont souvent les détails comme les luminaires, les fresques sur les murs et autres.

Dans l’objectif de motiver les usagers, de nombreux dispositifs ont été créés pour les aider à procéder aux travaux de rénovation pour que les maisons puissent être aux normes. Sont parmi ces mesures, le crédit d’impôt, l’éco prêt à taux zéro et les aides de l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat).